La création d’une marque de vin français et d’ étiquettes de vin personnalisées

wine-label-design-wine-branding-étiquettes de vin

Les étiquettes de vin personnalisées

Une marque est la représentation de l’identité d’un produit. Elle est aussi prépondérante au positionnement du produit sur le marché. Une marque forte c’est l’assurance d’une position distinctive et unique sur un marché. Dans le cas des produits viticoles, ce sont la bouteille, sa forme et le style graphique des étiquettes et contre étiquettes qui constituent l’identité des marques de vin. Le packaging, ainsi que la capsule et la qualité de bouchon représentent aussi une constituante importante au standing d’une marque de vin. Développer des marques de vins fortes aux styles graphiques esthétiques permet de renforcer leurs potentiels de popularité. Cependant la réglementation relative aux étiquettes de vin peut sembler parfois complexe. Une bonne compréhension de la législation ainsi qu’une bonne maitrise des techniques et des contraintes de production des éléments constituants la marque garantira un produit efficace et compétitif sur son marché.

Rappel légal sur l’étiquetage des vins

OEM-French-wine-label-design

De l’importance des étiquettes de vin

Les étiquettes de vin français détiennent plusieurs rôles. Elles se doivent d’apporter des informations suffisantes sur le produit tel que son origine, sa composition, son millésime, sa teneur en alcool etc… . Elles permettent aussi de différencier un produit d’un autre par des aspects marketing et de le positionner sur un segment. Les informations apposées lors de la création d’une étiquette de vin se doivent d’être loyales afin de favoriser une concurrence juste entre les produits, d’informer les consommateurs et de protéger leurs santés.

Les éléments composants une étiquette de vin

Millésimes, cépages et méthodes de vinifications

Dans une étiquette de vin français, l’on retrouve plusieurs mentions obligatoires ou non mais toutes réglementées. Pour pouvoir imposer un millésime sur une étiquette de vin français il est important qu’au minimum 85% des cépages utilisés proviennent d’une récolte obtenue une même année. Règle similaire pour pouvoir apposer le, ou, les noms des cépages utilisés sur l’étiquette de vin. Il faut en effet que le vin soit produit à 85% d’un même cépage pour pouvoir y faire paraître son nom et à 100% lorsque le vin est assemblé à partir de deux variétés de cépages ou plus. De même pour les méthodes d’élevage, on ne peut sur une étiquette de vin parler d’élevage ou de vieillissement en fût uniquement lorsqu’un vin produit en France a vu la moitié de son volume élevé dans un fût pendant minimum de 6 mois.

Origine des exploitations

Les mentions relatives aux exploitations de types : « Domaine », « Château », « Mas », « Clos » sont réservées aux vins disposants d’une indication géographique ayant été produits à partir de raisins récoltés dans des vignes appartenant à l’exploitation et vinifier dans l’enceinte de l’exploitation. Les références « Château », « Clos » et « Crus » sont quant à elles réservées aux vins AOP.

Un réglementation stricte et précise a été établie pour définir les autres mentions légales à présenter sur les étiquettes de vin français. Même si cette réglementation varie entre les vins avec indications géographiques et les vins sans indications géographiques, l’étiquetage des vins doit inclure huit mentions obligatoires :

La dénomination de vente propre à la catégorie sur les étiquettes de vin

L’étiquette de vin doit impérativement décrire de manière explicite si le vin embouteillé est un vin traditionnel, pétillant ou mousseux. Pour les vins traditionnels disposant d’une indication géographique cette dénomination peut être substituée par appellation d’origine protégée (AOP), appellation d’origine contrôlée (AOC) ou indication géographique protégée (IGP).

Le TAVA sur les étiquettes et contre-étiquettes de vin

Le TAVA correspond au titre alcoométrique volumique acquis. Il se doit d’être présent et clairement lisible selon une hauteur définie en millimètres sur l’étiquette et sur la contre étiquette d’un vin.

La provenance du vin

Il est aussi impératif d’intégrer à l’étiquette de vin créée une indication de provenance en complément de la dénomination de vente. Cette indication de provenance peut correspondre à une indication nationale ou communautaire telle que vin de France ; produit de France ; vin de la communauté européenne.

Le volume de la bouteille de vin produite

Les volumes des produits sont aussi clairement imposés en fonction des catégories et doivent bien entendu être indiqués de manière lisible sur les étiquettes de vin et divers emballages du produit.

Le nom de l’embouteilleur sur l’étiquette de vin

Le lieu de production et donc d’embouteillage doit aussi figurer sur les étiquettes et contre étiquette au même titre que le nom ou code de la société d’embouteillage. Le lieu de production est représenté par le nom de la commune en question et de l’État membre dans lequel se situe la société d’embouteillage. Il est aussi primordial que ces indications se trouvent précédées des termes « mise en bouteille par » ou même « embouteilleur ».

Mention propres aux domaines avec IG

Lorsqu’il s’agit de vins disposant d’une indication géographique, les informations relatives au centre d’embouteillage peuvent être substitué par d’autres termes propres à chaque État européen. Si l’adresse de mise en bouteilles correspond à une exploitation renseignée comme étant un château le terme « mis en bouteille au château » peut être apposée. S’il s’agit d’un local appartenant à un ou plusieurs producteurs de vins la mention correspondante sera « mise en bouteille à la propriété ». La mention « mis en bouteille dans la zone de production » peut aussi apparaître lorsque le centre d’embouteillage en question se situe à proximité de la zone géographique en question. Il arrive aussi parfois que les informations propres à l’embouteilleur soient retranscrites de manière codée sur les étiquettes et contre étiquettes de vin. Cette mention réduite peut être apposée uniquement si les informations d’un des participants ou commanditaire de cette production lui succèdent.

Le numéro de lot du vin

Ce numéro regroupe la totalité des bouteilles de vins produites dans les mêmes conditions. Il est reconnaissable par une lettre « L » suivit de plusieurs chiffres souvent marqués au laser sur les bouteilles de vin.

Mentions sanitaires à afficher en contre étiquette d’un vin

Les éléments considérés comme allergènes dans les produits viticoles (souvent les anhydrides sulfureux » doivent apparaître sous le terme « contient des sulfites ». Il est aussi possible légalement en France d’utiliser ce terme dans sa version anglaise. Il est aussi obligatoire de faire apparaître clairement les pictogrammes de recyclages et de non-consommation pour les femmes enceintes sur les bouteilles de vin. On les retrouve le plus souvent sur les contres étiquettes non loin du titre alcoométrique. Les teneurs en sucre doivent aussi figurer sur les vins mousseux. On utilise sur ces derniers les mentions « brut nature », « brut », « extra-sec », « sec », « doux » et « dosage zéro ». Cette mention n’est pas obligatoire pour les autres vins.

Réglementation des vins biologiques

Certaines conditions doivent être atteintes afin de pour pouvoir intégrer la mention « vin biologique » à son étiquette de vin français. Ils doivent par exemple contenir une teneur en sulfites limitées en fonction du type de vin et de sa teneur en sucre.

Faire réaliser un design d’étiquette de vin personnalisé

agency-wine-label-design-étiquettes de vin

Sourcing du vin et caractéristique du produit

La création de marques ou d’ étiquettes de vin français comprend de nombreuses étapes qui doivent être clarifiées dès le départ du projet. Il est important de connaître et d’avoir déjà sélectionné la qualité de son vin auprès d’un producteur/embouteilleur qualifié. La meilleure façon d’aborder un projet tel que la création d’une étiquette de vin et de commencer par établir un cahier des charges précis comprenant toutes les caractéristiques du packaging et des éléments composant le produit final souhaité.

Importance du cahier des charges dans le développement d’une marque de vin

Caractéristiques du contenant

Le type de bouchon et sa qualité, les dimensions et particularité de la bouteille, le type et les caractéristiques de la capsule de vin et le conditionnement des bouteilles de vin seront tous dépendants du design graphique souhaité pour l’aspect final de la marque de vin. Créer une marque ou une étiquette privée de vin français c’est aussi s’attendre à devoir faire face à d’important délais de production pour chaque composant et à des coûts élevés dans le cas de production de faible volume. De plus, plus les éléments composant le produit seront personnalisés plus le prix de chaque élément sera conséquent.

Développement de l’étiquette de vin

Pour faire réaliser une étiquette de vins personnalisée il est important de recourir à des agences de design conscientes des réglementations imposées lors de la création d’une étiquette, des impératifs techniques et des contraintes budgétaires. Il est aussi préférable de contacter une agence familière avec la création d’étiquette de vin. Les différents papiers existants doivent pouvoir convenir à l’adaptation sur une bouteille, les rendus de l’impression et des techniques utilisées (sérigraphie, Vernis, Dorure ou Embossing) doivent eux aussi atteindre le rendu exigé.

Contraintes de production et d’impression

Il faut savoir aussi que les imprimeurs demandent systématiquement des documents d’impression professionnels qui doivent être réalisés de manière consciencieuse. Les techniques utilisées pour certaines impressions, à destination des capsules et des bouchons demanderont des designs adaptés et documents d’impression complexes. Pour éviter ces difficultés et complications de production, il est aussi possible d’utiliser des composants dit standards. Produits en grande quantité, ils seront proposés à des prix plus abordables et rendrons le produit final plus compétitif.

Se faire accompagner par un professionnel en développement de marques de vin

-wine-caps-cork-branding-customization-étiquettes de vin
Sourcing de matières sèches (bouteilles, cartons, bouchons, capsules)

Cela dit, créer une marque c’est aussi se faire remarquer d’où la création d’éléments personnalisés. La création de matières sèches personnalisées et cependant couteuse puisque impliquant des besoins d’étude de faisabilité, une coordination de l’ensemble des lignes d’assemblage et la création d’outils spéciaux pour les techniques d’impressions spéciales. Chaque élément personnalisé implique aussi la sélection d’un fournisseur souvent externe et induit donc des étapes de sourcing qualité. Si la création d’une étiquette de vin est réalisée dans l’optique de créer une marque de vin qui perdure dans le temps il est primordial d’envisager les stocks nécessaires de matières premières et de sélectionner un embouteilleur capable de gérer ces derniers.

Sélection d’une ligne d’embouteillage compatible

La difficulté réside dans l’obtention de composants compatibles avec les lignes de productions des embouteilleurs et dans la réalisation de design d’ étiquettes de vin facilement renouvelable d’une année à l’autre même si celles-ci porteront des mentions différentes. D’où la nécessité de sélectionner des sociétés professionnelles maitrisant l’ensemble des opérations de la création à la production. De plus, une société spécialisée dans la conception et la réalisation d’étiquette de vins français disposera d’importants volumes de production, possédera une expérience face aux diverses contraintes de production et pourra donc offrir des tarifs ultras compétitifs pour des productions qualitatives qui seront réalisées dans des délais maitrisés.