Le développement d’une marque de vin OEM

OEM-vin-france-vins-OEM espagne

Qu’est-ce qu’un vin OEM ?

Le terme OEM, issus de l’anglais « Original Equipment Manufacturer », se réfère à la volonté d’une société d’externaliser la production d’une marque ou d’un produit chez un producteur « original » et donc spécialiste du produit en question. La raison de ces externalisations est souvent liée à l’activité de l’entreprise qui externalise. Pour celle-ci, le fait d’externaliser la production de sa marque de vin OEM lui permet de se concentrer sur d’autres activités tel que le marketing, le développement et la création de marque tout en réduisant ses frais d’opérations.

Les vins OEM en France

Dans le secteur du vin, la société OEM de vin français est en réalité une société de production de vins français sélectionnés par un commanditaire en fonction de différents critères allant de la qualité des vins produits au coût de reviens de ces derniers. Externaliser la production pour des vins OEM français a permis par exemple à certains groupes de distribution français de détenir des marques fortes couvrant plusieurs indications géographiques et produites par des professionnelles du vin disposant de structures établies, opérationnelles et intégrant souvent les dernières innovations en matière de production. La production d’OEM de vins français permet ainsi d’obtenir d’un vin français de qualité à des prix compétitifs puisque produits par des professionnels du secteur.

Présentation des vins OEM Français

Quelle réglementation ?

La réglementation des vins français intègre de nombreuses mentions permettant de classifier les vins en fonction de leurs qualités. Cette classification apparaît obligatoirement sur l’étiquette du vin et transparaît aussi en France sur la capsule CDR ou congé permettant ainsi d’évaluer la qualité mais aussi de comprendre l’origine géographique des vins français. Nous retrouvons ainsi cette même classification dans les vins OEM français.

Pourquoi une t-elle classification ?

C’est dans le but de protéger les savoir-faire et de rendre accessible la découverte d’un patrimoine régional que cette classification fut établie puis harmoniser au niveau européen. Elle regroupe actuellement plusieurs dénominations renseignant sur l’origine et le terroir des vins français tels que des mentions relatives à l’origine géographique où à l’origine nationale du vin. Les vins français mentionnant une indication géographique se distinguent par la mention AOP (Appellation d’Origine Protégée) et IGP (Indication Géographique Protégée) tandis que les vins français mentionnant une indication nationale et donc sans indication géographique, se regroupe dans la dénomination VDF pour Vin de France. Il existe aussi une dernière mention : VCE pour les vins sans indication géographique, décrivant dans ce cas des vins issus de produits provenant de divers pays de l’Union Européenne.

Les différentes qualités de vins français (VCE, IGP, AOP)

Cette classification des vins produits en France a permis lors de sa création d’améliorer la qualité des vins français mais aussi de lutter contre les fraudes par l’imposition de cahier des charges de production intégrant des critères stricts. L’emplacement géographique de la vigne, les méthodes de culture, le contrôle des rendements maximaux et les techniques de vinification sont par exemple des critères que l’on retrouve dans les cahiers des charges imposés aux vignerons souhaitant inscrire ces dénominations sur leurs produits.

Les Appellation d’Origine Protégée

Les vins français portant la mention AOP (Appellation d’Origine Protégée) sont les vins répondants aux conditions de productions les plus strictes et souvent relatives à un savoir-faire reconnu. Ils sont produits sur un territoire clairement défini et dépendent de facteurs naturels et humains déterminant leurs qualités et caractéristiques propres.

Indication Géographique, Nationale et Communautaire

Les vins signalés par la mention IGP bénéficient de critères de production plus souples et des zones géographiques plus larges et donc moins restrictives. Comme la mention AOP, l’IGP est un signe officiel européen de qualité qui valorise un terroir et des caractéristiques de production attribuable à une zone géographique.
 
C’est en effet le terroir qui constitue la base même du concept d’appellation d’origine. Ainsi, d’autres critères rentrent en jeu pour la classification des vins hors indications géographiques (VDF et VCE). Les vins sous dénomination Vin de France sont dans leurs cas précis des vins français provenant d’assemblages de vins issus de différentes régions et zones géographiques françaises et ne peuvent donc pas porter d’indication géographique régionale. Les Vin de la communauté européenne sont ainsi exclus de toute dénomination régionale et nationale puisque issus d’assemblage de vins en provenance de différents pays producteurs de la communauté européenne.

Choisir un producteur de vins OEM français à prix compétitif

Les vins français AOP bénéficiant de plus fortes contraintes de production et d’obligation géographique apparaissent comme les vins les plus garants de l’authenticité d’un terroir et d’un vin de qualité. Même si ces dénominations demeurent êtres des indications précieuses pour les consommateurs elles demeurent insuffisantes pour évaluer la qualité réelle d’un vin. Il existe en effet un phénomène de déclassement des vins AOP utilisé par certain vigneron désireux d’utiliser d’autres cépages dépassant ainsi la limite imposée par le cahier des charges de l’IG afin de créer des vins IGP ou même VDF de qualité égale voire supérieure à certain AOP pour lesquels la qualité attendue n’est pas toujours atteinte. C’est pourquoi il est nécessaire de se faire accompagner par des professionnels lors de l’élaboration d’un vin et lors de la création d’une marque afin de sélectionner des vins français de qualité à prix compétitif et cela dans toutes les dénominations.

Les vins OEM en Espagne

Présentation des vins OEM Espagnol

Comme pour les vins français, les différentes qualités de vins espagnols sont régies selon un système de classification hiérarchique d’appellations. Les diverses dénominations mises en place peuvent elles aussi être identifiées sur les étiquettes des vins espagnols. Même si le système de classification des vins espagnols s’apparente au système de dénomination des vins français il diffère cependant quelque peu en substance. Il existe en effet deux types de classifications en Espagne. Une classification proche du système français comparable au AOC ainsi qu’une classification basée sur les méthodes d’élevage des vins.

Les différentes qualités de vins espagnol (VDM, VDT, DO, DOC, Crianza, Reserva, Gran Reserva)

La classification d’origine

On retrouve ainsi en Espagne différentes qualités de vin reconnaissables par leurs dénominations respectives. La première, Vino de Mesa équivalent du vin de table français est la dénomination regroupant les vins issus d’assemblage de cépages provenant de différentes régions. Les vins sous dénomination Vino de la Tierra se rapportent aux vins IGP français. Les Vino de la Tierra sont produits dans une zone géographique définie et relativement plus large que les vins de DO (pour Dominacíon de Origen) qui eux correspondent aux Appellations d’Origine Contrôlée françaises. Il existe aussi en Espagne une dénomination AOC de qualité supérieure appelée DOC pour Dominacíon de Origen Calificada. Cette dernière dénomination d’appellation ; basé sur un cahier des charges plus étroit, n’intègre que deux catégories de vin : Les Rioja furent les premiers vins espagnols autorisés à imposer la mention DOC en 1991 suivit par les vins du Priorat (Priorato) en 2000.

La classification d’élevage

Le second système de classification des vins espagnols est quant à lui baser sur le degré de vieillissement des vins. Si la première classification permet d’identifier l’origine géographique et de garantir l’authenticité d’un terroir, cette seconde classification permet d’évaluer la qualité d’un vin par son élevage.  Les vins mis en bouteilles directement après clarification sont appelés Vino Joven. Il représente la classe de dénomination la plus faible en termes d’élevage.

Qu’elle durée de vieillissement propre aux dénominations supérieur ?

Les dénominations suivantes concernent les vins espagnols ayant déjà vieillis quelques années et ayant subi un élevage en fût de chêne. Les vins OEM espagnols sous la dénomination Vino de roble sont passé par exemple au moins quatre mois dans des fûts de chêne et sont des crus qui possèdent déjà 2 ans d’âge avant commercialisation. Les Vino de Crianza ont quant à eux vieilli pendant trois années et passé au moins dix mois en fût de chêne. Les dénominations les plus qualitatives de la classification sont les crus espagnols identifiés comme Reserva et Grand Reserva. Ils sont respectivement élevés pendant trois et cinq années entières dont au moins une année en fût de chêne pour les crus Reserva et deux années en fût de chêne pour les Grand Reserva.

Choisir un producteur de vin espagnol à prix compétitif

Cette classification fondée sur la durée de vieillissement des crus demeure complexe puisque les durées légales d’élevage d’un cru diffèrent d’une région à l’autre de l’Espagne. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer la qualité et le prix d’un vin espagnol ne sont pas forcément corrélables. Certaines régions d’Espagne suivent des modèles ultras compétitifs et utilisent parfois jusqu’à 45 cépages différents pour leurs diverses productions. Il est ainsi important comme pour les vins français de se faire conseiller pour dénicher des producteurs de vins espagnols ayant des vins de qualité et restant compétitifs.